SLOGAN

Duo Electro-Ciné Club

 

 

 

VOTRE EXPÉRIENCE EN MUSIQUE

 

À emporter ?
Votre sensibilité et votre voix

Leur axe d’initiation ?
Ecriture et composition musicale

Votre souvenir ?
Une création sonore

Leur terrain de jeu ?
7ème, 2ème et 1er arr.

Langues parlées ?
Français & Anglais

Racontez-nous votre expérience avec SLOGAN ? « J’ai adoré l’atelier d’écriture, devoir écrire avec quelqu’un qu’on ne connaît pas permet de briser la glace et tout de suite unir le groupe. J’ai adoré aussi le moment où l’on a dû lire le texte que Nicolas a enregistré, parce que c’est un truc qu’on n’aura probablement pas l’occasion de faire à nouveau :). Pour terminer, nous avons découvert en totale exclusivité un studio d’enregistrement lyonnais qui venait de fermer ses portes définitivement; nous avons eu l’impression d’être de réels privilégiés » Diana, Inside Lyon

 

 

 

Slogan est un duo de musiciens « Electro-Ciné Club » lyonnais, composé de Clémence et Nicolas.

Nous les avons rencontré lors de la 2ème édition des Nuits Noires (concerts dans le noir total avec programmation musicale secrète) par des amis d’amis, et nous avons appris qu’ils étaient musiciens ! Nous nous sommes empressés d’aller écouter leurs derniers morceaux et nous avons adoré ! Quelques cafés plus tard, nous décidons de nous lancer ensemble dans cette aventure priismienne. Nous avions notre premier duo pour arpenter les rues lyonnaises !

Le priism. de Inside Lyon : SLOGAN, c’est la rencontre de deux univers. Celui de la belle chanteuse de jazz formée enfant au violoncelle, fascinée par l’imagerie des années 60, et qui aurait rêvé être l’amie de Dalida. Et celui d’un garçon pas encore trentenaire, qui sait depuis ses douze-treize ans – alors qu’il joue sans relâche de la batterie et de la guitare – qu’il dédiera sa vie à la musique. Les deux mondes se rencontrent grâce à des méthodes d’écriture bien particulières. « On a une relation épistolaire qui nous permet de façonner nos textes. C’est une technique qu’on s’est inventée. Parfois, on passe quatre ou cinq heures dans la même pièce, et on s’écrit l’un à l’autre », confient les musiciens de SLOGAN. On leur demande timidement : « Comment fait-on pour se lancer dans une écriture aussi intime à deux ? » Ils rient. « On souffre énormément. On se dispute. Et toutes les deux semaines, on se dit qu’on va tout arrêter », s’amusent-ils.